Billet #1 (Semaine 1)

Selon vous, la télévision du début du XXIe siècle est-elle un médium chaud ou encore un médium froid comme le soulignait McLuhan en 1964? Rappelons que « …le fait de classer la télévision dans le camp des médiums froids ayant d’ailleurs incité certains auteurs à dire par boutade et en constatant la faible implication usuelle des téléspectateurs, « que [McLuhan] devait posséder un appareil de télévision défectueux » [comme le rappellent Ruth et Elihu Katz dans « D’où venait-il, où a-t-il disparu? »]. (Maigret, 2003: 103)

De nombreuses personnes se demandent en effet pourquoi Marshall McLuhan classe la télévision dans la catégorie des médiums dits « froids ». Revoyons la définition de ces médiums (ou « media »).

Les médiums « chauds » sont associés à l’hémisphère gauche du cerveau humain. Ils font notamment appel au sens de la vue et sont de haute définition, c’est-à-dire qu’ils livrent assez d’information pour ne demander que peu de participation de la part du public. L’hémisphère gauche englobe entre autres des aspects comme la parole, l’analytique, la mathématique… (Bibliothèque et Archives Canada, 2007)

Les médiums « froids » sont quant à eux associés à l’hémisphère droit. Ils font appel au sens de l’ouïe et livrent une information de basse définition, qui demandent une grande participation du public. L’émotionnel, le symbolique, l’acoustique sont liés à cet hémisphère. (Bibliothèque et Archives Canada, 2007)

Pourquoi alors McLuhan classe t-il la télévision dans la seconde catégorie ? Celle-ci semble plutôt faire appel au sens de la vue que de l’ouïe… À cette question, Bibliothèque et Archives Canada répond : « Afin de saisir la logique de la notion de média « chaud » ou « froid », on peut se rappeler que pour McLuhan, l’extension d’un sens au détriment des autres est un trait qui définit les médias chauds. » Ainsi, la télévision, faisant appel de manière égale au sens de la vue et de l’ouïe, est un média froid!

À mon sens,  la télévision reste toujours et encore un médium froid. En effet, même si les théories de McLuhan mériteraient probablement d’être retravaillées et adaptées aux réalités d’aujourd’hui, je pense que notre bonne vieille boîte à images nous demandera de plus en plus qu’on y participe. Cela est plus particulièrement vrai avec les technologies de l’information ; de nos jours, il devient de plus en plus crucial de filtrer l’information qu’on nous livre et de réfléchir en faisant la part des choses.

Par contre, quand la télévision devient un divertissement, comme lorsque l’on regarde un film, on pourrait plutôt parler de médium « chaud » : pas besoin de participation !

JW

Bibliographie :

Bibliothèque et Archives Canada. 2007. « Chaud » et  « Froid ». [En ligne] URL : http://www.collectionscanada.gc.ca/innis-mcluhan/030003-2050-f.html . Consulté le 9 septembre 2012

Advertisements

Un avis sur « Billet #1 (Semaine 1) »

  1. Intéressant, cher homonyme !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s